Jean-Louis Tichet : l’Aubrac au cœur

Jean-Louis Tichet n’a jamais quitté la Lozère ni le plateau de l’Aubrac où il est né il y a 63 ans. Depuis 1985, année de l’acquisition de la ferme du Soldadier, à Nasbinals, il fait naître des veaux avec un troupeau d’une soixantaine de mères de race aubrac.

L’éleveur de broutards a atteint l’âge de la retraite mais il travaille encore, pour seconder Maïté, sa fille, qui s’est lancée dans la vente directe de viande en circuit court. L’une des meilleures produites en France.

Dans cet entretien, Jean-Louis Tichet nous parle des hivers rigoureux, de la rudesse de son travail, du sol rocailleux d’Aubrac, de son attachement aux bêtes qu’il élève aux beaux jours dans de riches herbages, du négoce de la viande qui chez lui se fait encore en francs et bien sûr de l’avenir de son métier.

D'autres épisodes de ce programme

Episode 10